Hé, les artistes, et si on en revenait au plaisir simple d'être artiste !


Cet article a été publié le par association Chez.XYZ.


Ne confondons pas le Marché de l'art et la Démarche artistique !


Le marché de l'art c'est :

1 un artiste qui fait un truc et le montre
1 un local chauffé ( Salle des ventes )
1 mec qui a un marteau à la main et se tient sur une estrade ( Commissaire priseur )
1 ou plusieurs spectateurs qui lèvent le doigt avant de parler ( Investisseurs boursiers )
1 ou plusieurs banquiers ( dans l'ombre ) qui sont en charge de faire circuler l'argent de leurs clients
1 ou plusieurs clients de banque désireux de trouver comment placer au grand jour,
sans impôts ni taxe, un gros tas d'argent venu d'on ne sait pas d'où.

Conclusion pour l'artiste : pas besoin de se casser le cul à faire des œuvres d'art,
il suffit de faire une facture de vente d'un machin.


La démarche artistique :

1 ou plusieurs années passées à apprendre une technique
1 ou plusieurs années passées à en tirer l'essence de son art
1 ou plusieurs années de solitude dans son atelier en proie au doute,
mais avec la certitude de donner un sens à sa vie !
Et quelques années de plus pour mettre en accord ses mains avec son discours.

Conclusion pour l'artiste : le tour de main est un tour d'esprit qui vient du coeur


Conclusion générale : réussir à vendre ses créations n'est pas forcément un critère de qualité artistique !
Mais... ne pas les vendre n'en est pas un non plus !

Le tout est de savoir quel sera le type de clients amateurs d'art qui vous satisferont
le plus. Celui qui achète le prix ou celui qui achète l'oeuvre ?
Si c'est le même client qui réunit les deux qualités, vous aurez alors "de la chance" !


Et puis, à espérer sans cesse accéder au Marché de l'art,
à en oublier nos voisins, qui pourtant rêvent de nous acheter une oeuvre,
on en devient vite idiot et prétentieux !
Nos prix sont souvent incohérents avec les capacités d'achat réelles
des personnes qui nous entourent !
Personnes aimables chez qui nous allons tous les jours,
avec qui nous vivons, notre boulanger, notre épicier, notre garagiste ... !

Ils s'en foutent, eux, du Marché de l'Art !!
Cent mille euro le mètre carré de ... taches artistiques ?!!!

Hé, les artistes, et si on en revenait au plaisir simple d'être artiste,
comme d'autres sont boulangers, juste pour vivre ensemble ?

Merde au Marché de l'art !
Que vive "le Panier Culturel",
en direct de nos ateliers avec nos clients amateurs d'art !

(Cliquez, vous ne perdrez pas
votre page)

Don Chez.xyz

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Hé, les artistes, et si on en revenait au plaisir simple d'être artiste !.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez recopier le code de sécurité ci-dessous afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.