Ma Religiosité

Cet article a été publié le par Eric Caminade Batistin.

Catégorie : Textes


Ma religiosité
La Religion suffit-elle à la religiosité des êtres humains ?


Un petit échassier, oiseau du bord de mer, une "Avocette élégante",
est venue mourir un matin dans notre jardin, sur la côte Atlantique.
Ma grand-mère, vénérable vieille femme, écologiste et environnementaliste avant l'heure,
ayant sur la vie et les êtres un point de vue plutôt aimable, décida d'un enterrement digne de ce nom.
Me voici donc, du haut de mes dix ans, désigné d'office grand maître de cérémonie !
Un trou dans la terre, et un petit discours. Mais que dire... ?
La Vieille prit alors la parole :
"Mon Dieu, acceptez dans votre royaume ce petit oiseau si beau,
qui jamais n'a fait exprès de faire du mal aux autres ..., lui !"

Ce dernier mot, ce "lui" énoncé en me regardant bien en face,
m'a mis un peu mal à l'aise, il faut bien que je l'avoue !
Dans les jours qui suivirent, à l'école, le curé du village passant par là
pour la préparation des futurs "communiants", je tentais une question :
"Monsieur le curé, (mon Père ?!), est-ce que les animaux ont une âme ?"
La réponse fut claire et définitive : "Non !"

Depuis ce jour, moi qui avais pour sœurs les pâquerettes, et pour frère de jeu un vieux chien,
je n'ose plus dire à voix haute que je suis un "enfant de Dieu", ... de peur de les vexer !

Ce secret bien gardé sur ma condition, celle de faire partie d'êtres vivant sur terre,
avec un truc en plus que les autres n'ont pas, me sauva pourtant de bien des dangers.

Car aujourd'hui, les femmes et les hommes se tuent entre eux pour savoir qui aura un supplément d'âme !
A moins que ce ne soit pour dominer le monde et affamer tout ce qui vit.

En attendant, mon Dieu à moi, que je suis prêt à prêter à qui en aura envie,
je le trouve assez sympathique, vu qu'il me laisse libre d'être,
être un monstre ou un brave homme, à moi de voir.
A Nous de voir.

Et puis, mais ne le dites à personne, je pourrais en mourir assassiné,
mon chien le connaît bien mon Dieu, je crois même qu'ils discutent ensemble...
Quand il dort et qu'il rêve, parfois, mon bon ami le chien, il marmonne presque des mots,
des sons étranges, il court, il saute, il frémit, il chasse, il joue...
Il prie peut-être !



Batistin vous conseille
(Cliquez, vous ne perdrez pas votre page)