La Célébrité post-génomique par Batistin artiste

Cet article a été publié le par Eric Caminade Batistin.

Catégorie : Textes

La célébrité post-génomique ou "mon amie la mouche"


Au café ce matin, je tombe sur ça:
"Le vivant post-génomique est la redéfinition complète de la cellule
vers une analyse des actions volontaires de celle-ci et
vers une nouvelle conception de l'unité entre le corps et l'esprit.."

Je ne saurais donc jamais avant d'y être si je suis ce que je suis !
Ou comme le disait ma grand-mère, les erreurs forment la jeunesse et le voyage la promène.

J'en étais là de ma réflexion matinale, quand tout à coup me vint une idée sur le temps qui passe..
En regard de l'Histoire,
tous les vieux que j'ai connus, les enfants que je connaîtrai, et moi,
nous ferons partie de la même page d'un livre.
Une petite page retraçant la vie sur terre entre 1860 et 2160,
si chacun de nous à vécu ou vit une centaine d'années. ...

Puis, observant une mouche fort occupée à trouver son rythme
et quelques miettes de mon festin café, pain, beurre,
il m'est venu pour elle un respect fort amical:
elle et moi serons ensemble dans le grand livre d'histoire.
Nous vivons en même temps !

Cette mouche dont je ne connais même pas le prénom, ni la famille, ni la vie,
sera inscrite, décrite et peut-être même répertoriée dans une page de livre.
Vers l'an 2016 après Jésus Christ vivait sur terre une mouche...

Peut-être sera-t-elle célèbre,
piquée au vif entre deux feuilles d'un cahier d'entomologie comparée !
Quand moi je ne serais plus que poussière, ou au mieux une photo pixelisée
sur l'écran géant d'une faculté de sciences humaines.

Alors, pour vaincre le sentiment d'humilité,
qui commençait à me peser devant mon amie la mouche,
je me suis souvenu enfin de ma haute condition: je suis un homme, un être humain !
Et peux, mieux que n'importe quel être vivant sur cette terre, laisser trace de mon passage.

Marquer l'histoire bien plus profondément qu'une mouche,
ou qu'une myriade de mouches annonçant une des nouvelles plaies du monde,
voici ce que je peux faire, moi, quand je veux et pas elle: je suis artiste !

J'en étais ainsi à rêver de mon entrée au Panthéon de l'Histoire de l'Art,
quand ma nouvelle amie terrienne décida de s’envoler pour atterrir sur mon nez.
La baffe que je me suis mis tout seul n'a d'égal que le zèle de la mouche à se cacher de rire.

Rire de notre certitude de l'importance de nos vies
et du soin que l'on prend à s'en persuader !

°

Batistin vous conseille
(Cliquez, vous ne perdrez pas votre page)